L’histoire du BTCC

Le BTCC (British Touring Car Championship) est une compétition automobile britannique inventée il y a plus d’un demi siècle. Dans l’histoire des compétitions automobiles, seuls les championnats de Formule 1 et de NASCAR possèdent une longévité supérieure.

Dans cette course, les pilotes s’affrontent pour la victoire, avec une nuance qui fait toute son originalité, les chocs. En effet, ce qui rend le BTCC si particulier et unique en son genre c’est le droit qu’ont les pilotes de se percuter pendant la course !
Ainsi, les aléas de courses sont nombreux et la décision ne se fait souvent que dans les derniers tours de piste, avec toujours cette part d’irrationalité qui peut conduire un pilote à user de la force pour l’emporter.

Tout au long de ses 58 ans d’histoire, ce championnat a su évoluer avec son temps, devenant au passage un témoin privilégié de l’évolution du monde. En effet, à ses débuts le BTCC accueillait essentiellement des constructeurs automobiles britanniques tels que Jaguar, Lotus ou Austin. Cependant à l’aube de la mondialisation, ses portes se sont ouvertes, permettant ainsi dans les années 80 à des constructeurs étrangers, comme Alfa Romeo ou Toyota, ou Renault (en 1997) de non seulement concourir mais également de remporter le championnat.

Il en est de même pour sa médiatisation, qui elle aussi a évolué.
Diffusé principalement en Grande-Bretagne durant ses premières années, le BTCC est aujourd’hui devenu, à l’image de la Formule 1, un spectacle mondial.

Désormais ce sont des millions de téléspectateurs, à travers plus de 25 pays, qui peuvent assister chaque année aux luttes acharnées que mènent les pilotes.